top of page
.jpg

EIDOLONS

Eidolon signifie, en grec ancien, fantôme, image, simulacre. Chaque photographie est la captation d'un moment éphémère et magique qui ne se reproduira jamais plus. La photographe Frédérique Dimarco aspire ainsi à développer une tension entre apparition et disparition. Les images, tour à tour, paysages, êtres humains, bâtiments, animaux ou végétaux, sont délibérément dépourvues de contexte. La collecte d’instants suspendus rend l’invisible visible. L’utilisation volontaire de supports argentiques périmés contribue à une dérive des rendus. La photographe, atteinte de troubles neuro-ophtalmologiques, mène ici une recherche autour du flou, de l’artefact, de la surexposition, de l’effacement et des dérives chromatiques. L’esthétique tend vers le pictural. La narration se veut vagabonde en écho à l’errance du regard. Les images délicates et impalpables obtenues constituent des illusions magiques prélevées au flux du temps qui passe. Cette connexion au monde nous réconcilie avec la finitude de la vie car de nouveaux eidolons adviennent et éclosent dans un perpétuel renouvellement.

Arnaud Bizalion Éditeur

Format 17x22,5cm

96 pages

59 photographies couleur

Poème de Walt Whitman

Texte de Laure Samama

Édition bilingue français-anglais

Reliure à la suisse

Marquage à chaud

34€

ISBN : 978-2-36980-118-4

PRÉVENTES DU 20 SEPTEMBRE AU 30 OCTOBRE

sur la plateforme de financement participatif Ulule

Lien à venir ici

Le livre signé seul sera disponible au prix préférentiel de 29€.

Il sera également proposé avec des tirages de têtes.

365d

24h

60m

60s

EN LIBRAIRIE EN NOVEMBRE 2024

La forêt bleue.jpg
La vague.jpg
bottom of page